Etudes

La Notion de Propriété selon le Créateur – La création entière, une ressource [Partie 3/3]

La création entière, une ressource au service de la procréation du Créateur

La notion de propriété selon le Créateur ne peut ressembler à nulle autre, puisque l'idée que l'on a de la notion de propriété révèle ce que l'on est. Il a appelé la création à l'existence pour un but, qui renvoie à lui-même, dans sa procréation. Celui qui vient du Créateur a son regard. Il ne peut ni confondre le but éternel avec la ressource provisoire qu'est la création, ni s'identifier à cette création ou à l'une de ses multiples formes .

La vraie vision, la vision identitaire, la lecture réelle du monde

Cet article, troisième et dernier d'une série sur la « notion de propriété », propose une restitution de l'émission diffusée en direct du 15 novembre 2017 sur RadioEducation, et dont voici l'enregistrement complet, également téléchargeable :

16'25 - Maintenant, rentrons dans la notion de propriété selon le regard du Créateur.
Il faut comprendre que :

Celui-là seul qui a la vraie notion de propriété,
c'est le germe du Créateur.

Lorsque l'on parle de l'enfant du Créateur ou d'enfant de Dieu, donc émanation du Créateur, il s'agit du Créateur qui se multiplie, se procrée. Si vous allez par exemple dans les écrits, vous verrez le Messie, ou le Christ, est introduit dans l'univers comme forme plurielle de la conscience Créatrice. Il trouve un système organisé pour le servir.

La notion de propriété qu'il a ne se définit pas à partir des moyens

Il sait que les moyens :

  • sont des ressources disponibles,
  • constituent une économie générale, participant à l’amener dans l’accomplissement de sa vocation

 Celui qui vient du Créateur ne confond pas le but [éternel] et le moyen [provisoire]

Il ne peut donc se définir à partir des moyens, s'identifier à des ressources, et dire "mon", « "ma" maison », ou « "ma" terre »

Mais l'État, personne morale, (nous le disions dans le  premier article de cette série,) en attribuant aux parcelles de terres tout comme aux individus un matricule, les déclare "siens".

Et les individus qui s’élèvent dans la compréhension, ceux-là qui se considèrent comme la représentation de l'État  (l'État étant la conscience) regardent l'ensemble des ressources qui composent l’espace terrestre comme la propriété étatique. 

C'est très important de le percevoir!

On ne peut donc pas voir les gens sortir de l’individualisme aussi longtemps qu'ils fonctionnent à partir de la fausse notion de propriété.

 

Celui qui vient du Créateur, par les facultés du Père qui se développent en lui, a le regard du Père sur la création

  • Il considère la création entière comme un ensemble de moyens, une ressource.
  • Il discerne, bien au-delà des apparences et des idées reçues, la matière première qu'est l'énergie sous ses formes multiples qui représente l'économie globale, à laquelle ils ne peut jamais s’identifier.

Vous avez ici la vision réelle du monde, cette vision par laquelle le Christ a fonctionné dans le monde.

Tout est là, ce sont des ressources qui vous accompagnent à l’accomplissement.

C'est pourquoi les écrits disent : « Nu tu es venu dans l'univers, Nu tu t’en retourneras ». Ou dans le livre des Actes, « la majorité de ceux qui s’identifiaient au Christ [c'est-à-dire au Père] ne s'identifiaient plus aux éléments extérieurs ». On parle d'individus qui représentaient globalement la compréhension venant du Créateur. Sortis de la fausse notion de propriété, ils étaient rentrés dans la vraie vision identitaire leur donnant la lecture réelle du monde. «[...] Ils étaient d’un même coeur, même âme, même pensée » parce que  émanant tous du Créateur.
Ce qui enferme la masse de la population embryonnaire dans les disputes, haines, jalousies..., c'est la fausse notion de propriété !

La fausse notion de propriété

Par exemple, lorsque l'on dit « "je" suis jaloux de "ma" femme » ou « "je" suis jalouse de "mon" mari ». On parle en fait de la même chose que vis-à-vis de la voiture, de l’argent, ou d'une parcelle de terre. C'est là l'expression de la fausse notion de propriété !

C'est la fausse notion de propriété qui fait en sorte que l'individu tiré de l'univers s’identifie aux objets.

Ce qui n'est ni anormal, ni scandaleux puisque tous sont tirés du même univers.

Même pour un individu tiré de cet univers, ayant une compréhension avancée: "tout est déjà là" comme le chantent certains, même  si c'est dans l'ignorance de leur vocation.

L'enfant « sort nu du sein la mère » et trouve tout. Tout vient l’accompagner à se développer. Mais alors, d’où lui vient ensuite le "moi", le "mon", puisqu'il a tout trouvé, et « qu'il s'en retourne en laissant tout » ?
Donc, lorsqu'on a la fausse notion de propriété on ne peut pas grandir ! Il est donc impossible de représenter la conscience universelle au plus haut niveau!

Le germe du Créateur, parce qu'il a le regard de son Père sur la création, ne peut se retrouver dans la fausse notion de propriété.


Suite de l'émission :

25'10 - Un cas de société illustrant que nos enfants sont la propriété de l'État
27'35 - Une intervention pour apporter un élément en appui de ce témoignage
29'45 - Une intervention de Luc (restituée dans le premier article de cette série) portant sur les parents et enfants comme propriété de l'État et moyens de sa procréation, sur la fausse notion de propriété. Elle souligne combien l'idée, la conception, que l'on a de la notion de propriété révèle qui on est, révèle en réalité notre état de conscience
35'28 - Une intervention sur ce qui révèle de manière tangible qu'on est la propriété de la sphère universelle
38’05 - Question d'un participant touchant le verset 1:21 du livre de Job « Je suis sorti nu du sein de ma mère, et nu je retournerai dans le sein de la terre. »

 


Job avait-il réellement perçu que l'univers dans son ensemble n’était qu'une ressource pour l’amener au but ?

Tout le monde sait aujourd'hui que les écrits sont expressément manipulés dans le but de soutenir une certaine idée de l'homme, qui n'est qu'un produit de société.

Observons dans les écrits, un certain Job. Si nous le considérons comme germe du Créateur, vous comprendrez qu'à mesure que les facultés créatrices lui sont communiquées, il se développe également dans le regard du Créateur.

En outre, des individus comme Job nous renseignent sur la vision, le regard, de celui qui représente le germe du Créateur

Job ne considère pas simplement comme moyen ce qu'on touche ou ce qui peut avoir un visage. Bien qu'il avait maison, bétails, femme, enfants, et autres biens de l’époque. Job, qui à un certain niveau de l'évolution, considère comme ensemble de ressources tous les événements qui l’ont accompagnés à son accomplissement. Il dira au terme de ce parcours, de cette navigation: « longtemps avant j’avais entendu parler de toi, maintenant mes yeux t'ont vu ». En d'autres termes: « j’ai fusionné avec toi ».

Donc le regard du Créateur c'est celui de tels individus.

Ils ne peuvent donc pas se tromper quant à ce qui concerne la notion de propriété.

 Ils ne se méprennent pas sur les moyens qui sont là, les éléments provisoires, qui doivent les accompagner dans l’éternité d'où ils sont issus.

Si dans le monde aujourd'hui, des individus sortent de la compréhension sociétale (compréhension cosmique), et qu'au dedans d'eux émerge le regard du Créateur, vous verrez s'accomplir les dires du Christ:

 « comme toi et moi nous sommes un, que ceux-là Père qui émanent de toi soient un en nous ».

L’un des principaux éléments qui maintient les individus dans des univers parallèles: c'est la fausse notion de propriété

Quelqu'un pour défendre "sa" marmite, "son" corps, peut s’éloigner de l’autre, parce que pour lui c'est "sa" propriété. De même, pour défendre "sa" voiture, "son" habit, "sa" femme, "ses" enfants, "sa" terre, "son" argent, et tout ce qu'il appelle "sien" , cet individu n’est de toutes façons pas prêt à sortir de son univers parallèle.

En fait l'intelligence sociale, la planification même au niveau de l’organisation de l'État, a travaillé pour enfermer les individus dans des univers parallèles.

Donc si au dedans de ces individus, il n'y a pas changement de compréhension, donc émergence de la notion de propriété qui vient du Créateur, ils ne peuvent sortir de leurs univers parallèles.


Suite et fin de l'émission :

43'50 - Un élément très important sur la notion de propriété telle qu'elle est conçue dans le monde
47'00 - Deux autres interventions
49'22 - Une question : que représente l'immatriculation par l'État des voitures, maisons, individus, et autres ?
49'38 - Réponse de Luc : globalement il s'agit pour l'État de ressources qu'il identifie par des matricules.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image